Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Mon couple... Mon défi !

Publié le par crise de trentenaire

Coucou toi !

Ça y est comme la moitié (ou plus) de la blogosphère j'ai fait mon mouton (bééé !) j'ai acheté le nouveau magazine Flow.

Je n'ai pas encore tout lu (140 pages quand même et presque pas de pubs ! Ça fait du bien...) et je t'en parlerai vite ici, mais déjà plusieurs articles m'ont inspirée, notamment celui sur le couple. Son titre : "Et si on restait tout simplement ensemble"... Ce sujet fait partie de la thématique de ce premier numéro, si réussi, donner & recevoir.

Du coup ça m'a donné envie de partager un peu de ma part d'intimité...

Je n'aime pas particulièrement m'exposer et parler de moi mais cet article a résonné en moi parce que j'ai traversé une période de crise dans mon couple, et nous nous en sommes relevés et je voulais juste écrire que c'était possible.

Cela va faire 10 ans que nous sommes ensemble avec M. Crisedetrentenaire et contrairement à la légende, l'amour a duré plus de 3 ans... Et oui, il dure encore !

Avant cette crise, il y a 3 ans, nous n'avions jamais connu de "séisme", quelques disputes, rien de bien grave, aucune remise en question. Nous avancions main dans la main, avec les mêmes projets : s'accomplir professionnellement, se rapprocher géographiquement quand nous vivions éloignés, voyager ensemble, acheter une maison puis y faire notre nid familial, avoir un enfant... et puis STOP !

Après nous être aimés, avoir conçu l'être le plus merveilleux de la terre, nous n'avons plus tellement eu envie de faire des projets ensemble, ou plutôt plus au même moment.

Après la naissance de notre fils, qui a eu des problèmes de santé qui n'ont pas aidés pendant plus de 2 ans, il y a eu comme un "baby clash". On était devenus des parents, mais cela en était fini de notre couple. Moi après la naissance, j'ai rapidement voulu redevenir "sa femme", mais je le sentais distant, ne me voyant que "comme une mère". Pendant les soucis médicaux de notre fils nous étions à 100 % pour lui, rongés par l'inquiétude, mais finalement au lieu de nous souder cela nous a éloignés.

Je me suis dit que je ne lui plaisais plus, qu'il ne m'aimait plus, alors je me suis repliée sur moi-même, puis j'ai eu envie de m'évader, tentée de voir si l'herbe était plus verte ailleurs. J'étais en demande de reconnaissance, d'attentions et je n'en recevais plus...

Je suis devenue plus égoïste et n'avais plus envie de me projeter dans notre couple tandis que lui est revenu vers moi, a essayé de me témoigner plus d'affections, de me montrer que je comptais pour lui, à envisager que nous fassions un autre enfant.

Moi je ne voulais pas de cela, j'avais l'impression d'avoir atteint un point de non retour, j'envisageais la séparation, je souffrais comme jamais je n'ai souffert, en raison de cette mauvaise façon de s'aimer. Comme si tout avait été trop simple jusqu'à maintenant.

Notre histoire a toujours coulé de source, énormément d'amour mais rien de déstructurant, de déchirant. C'était la première fois que j'aimais et que l'amour ne me faisait pas souffrir... C'est pour toutes ces raisons que c'est avec lui que j'ai voulu construire ma vie (ou au moins un bon bout, parce qu'on est jamais sûre de rien !) et avoir des enfants avec cet homme.

Mais là, après 7 ans d'amour sans remous, j'avais perdu totalement le mode d'emploi, je ne savais plus sonder son âme, je ne savais plus approcher son corps, je pensais n'avoir plus goût à rien, j'étais totalement perdue...

Et puis petit à petit, l'un et l'autre avons repris confiance en nous, nos boussoles affectives nous ont remis sur le même chemin conjugal, avec les mêmes perspectives. Je ne saurai dire ou expliquer quelles en sont les causes : l'amour profond et sincère que l'on partage, la thérapie que j'ai entamé, l'envie commune de partager à nouveau des choses, faire des projets...

Cela a pris plusieurs mois avant de retrouver une réelle harmonie et quand il nous a semblé l'avoir atteinte, on s'est dit que notre couple était prêt à accueillir un nouvel enfant. Et là bam, signe du destin (je préfère parler de hasard, mais j'y vois un signe quand même), un petit ange venait se loger du premier coup au bon endroit. Cela nous a surpris, cela nous a rendu heureux et cela nous a conforté dans l'idée, que nous nous aimions à nouveau, pas comme au premier jour, différemment mais plus intensément.

Depuis, évidemment ce n'est pas un long fleuve tranquille, tout n'est pas rose, mais c'est la vie. Un couple c'est ça ! Pas toujours un conte de fées, ils vécurent heureux... certes, et eurent beaucoup d'enfants... on va se calmer là, parce qu'il n'y a rien de plus indescriptible que l'amour que l'on porte à ses enfants, mais c'est quand même une plaie pour un couple les gosses... Le quotidien use le couple, les enfants ça use le couple puissance 10 !

Je pense que je n'avais pas conscience de cela avant l'arrivée du number 1, en plus nous avons un peu cumulé les emmerdes médicales, mais chaque couple est différent, certains subissent cette routine pesante avant le cap des enfants, d'autres ont une vraie lune de miel post bébé et c'est au suivant que cela clashe... Il n'y a pas de règles, sinon la vie ne serait pas fun, la seule règle est que chaque couple traverse une ou des crises et qu'il faut les affronter du mieux possible.

Oui j'ai été malheureuse en couple il y a 3 ans et Non je ne regrette pas de m'être battue (pas toute seule, nous étions 2) pour la survie de notre couple. Si c'était à refaire (et ça arrivera, j'en suis persuadée) je le referai les yeux fermés, parce qu'au final c'est aussi dans l'adversité que l'autre reprend la valeur qu'il avait perdu à nos yeux.

Pour moi, la patience dont il a fait preuve, sa compréhension de mon besoin d'évasion, etc... m'ont permis de réaliser à nouveau pourquoi je l'aimais, je l'aime et je l'aimerai (#hommageFrancisCabrel).

Je ne dis pas que c'est une facilité la rupture, ce n'est pas du tout le cas, je pense juste qu'à un moment de ma vie je me sentais si paumée que c'était la seule solution viable à mes yeux. Or en matière de couple, rien n'est figé et même une situation qui peut paraître inextricable ne l'est pas forcément (évidemment je parle des relations conjugales "saines", pour celles qui s'accompagnent de violences physiques ou morales, alcoolisme..., les solutions sont sûrement moins simples).

Un peu d'introspection, de confiance en soi et beaucoup d'amour (parfois enfoui) peuvent permettre d'y voir plus clair et d'apprécier les qualités que l'on avait oubliées chez la personne qui nous fait vibrer.

Cet article de Flow m'a vraiment interpellée et j'avais envie de partager cette part d'intimité, qui se termine bien parce que nous avons trouvé la ressource de nous aimer à nouveau correctement et je n'ai aucun regret.

Cette période douloureuse, je suis presque contente de l'avoir traversée parce que nous nous sommes redécouverts et c'est si bon...

Commenter cet article

Chiffons and co, blog Mode, Lifestyle, Voyage 07/04/2015 19:52

JE LE TROUVE TRES CHOUETTE TON ARTICLE ET SURTOUT IL EST BEAUCOUP PLUS PERSONNEL QUE LE MIEN, mais dans les grandes lignes nous disons les mêmes choses et parfois même avec les mêmes mots ^^

crise de trentenaire 07/04/2015 22:21

Oh ça me touche beaucoup ce que tu m'écris, car j'ai vraiment beaucoup beaucoup aimé ton billet du jour... On fera un truc à 4 mains la prochaine fois ;-)
Merci !

coralie de cetaitcommentavant 02/04/2015 12:44

Un joli partage qui nous montre aussi que les crises passent, certaines plus fortes que d'autres mais que souvent l'amour que l'on porte à l'autre est plus fort et qu'avec des efforts, de la communication on peut continuer à avancer à deux (et les enfants) dans la même direction. <3

crise de trentenaire 02/04/2015 19:06

Oui je suis contente d'avoir partagé cette note d'espoir...
Merci de ton passage
Love ;-)

lesdoucesparoles 31/03/2015 11:22

Hello,
Je n'ai pas acheté ce magazine, c'est grave? :o
Tu as eu raison de te battre pour ton couple et de ne pas abandonner. C'est la preuve qu'avec beaucoup d'amour du temps et du courage, rien n'est perdue ! Beaucoup de bonheur pour ta petite famille :)
Bonne journée !

crise de trentenaire 31/03/2015 16:31

Cours vite chez ton marchand de journaux l'acheter... Flow fait du bien... Merci pour ton message. Bisous

MumChérie 31/03/2015 09:52

Merci de partager avec nous cette intimité, car cela fait du bien de voir qu'en le voulant très fort, à deux, on peut surmonter des moments difficiles, et il y en a toujours, même sans clash, simplement par lassitude, par manque d'attention, par divergence... Une belle note d'espoir !

crise de trentenaire 31/03/2015 16:30

Merci bien... L'espoir fait du bien dans ces périodes difficiles ! Bises

seriOusly blog beauté 30/03/2015 21:56

Merci pour le partage de ton vécu ;)

crise de trentenaire 30/03/2015 22:23

Pas facile de se livrer... Mais ça fait partie du partage via le blogging !

Needs and Moods 30/03/2015 16:37

Hello ma copinette!
Comment vas-tu? Bon, ton intro d'articles confirme que je suis un peu en dehors de la "tendance" car je ne connais absolument pas Flow. Tu as éveillé ma curiosité. J'irai jeter un œil après. =)
C'est agréable de te lire. Tu as toujours une jolie façon de raconter les choses, et je t'avoue que ce type d'article est celui que je préfère lire en venant ici. Tes humeurs quoi...
Je n'ai jamais connu de situation de crise avec mon mec actuel. Cela fait 8 ans que nous sommes ensemble, et je croise les doigts pour que cela ne m'arrive pas.
Ça a du être difficile pour toi de passer par ses phases d'interrogations et de doute. Surtout quand il y avait à l'époque un petit bout derrière..=(
Mais bon, c'st du passé et c'est aussi une jolie preuve d'amour que de pouvoir se relever de ce genre de choses...
J'espère que tu as bien profité de ton week-end Miss.
Je te dis à très vite. Bisous. ♥

crise de trentenaire 30/03/2015 17:49

Comment ça tu n'as pas entendu parler de Flow??? Ce n'est pas arrivé jusque dans le Chnord ? Le premier numéro est vraiment bien, cela change de la presse habituelle...
Je suis contente de savoir que tu n'as pas connu de crise conjugale et te souhaite vraiment de ne pas en traverser de trop douloureuse, mais si cela devait arriver dis toi que les solutions existent toujours. Merci pour tes jolis compliments. Des bisous tout plein...

Sophie 30/03/2015 14:12

Pour ma part je suis restée 14 ans avec le meme homme,j'avais 16 ans lorsque nous nous sommes rencontrés nous avons eu deux beaux enfants, nous avons traversé plusieurs crises, nous avons toujours essayé de les surmonter, jusqu'au jours ou la crise à duré plus de six mois, jusqu'au jour ou je me suis dis que je ne restais plus avec lui par amour mais par habitude j'avais toujours des sentiments pour lui mais ce n'était plus de l'amour, nous nous sommes donc séparé, maintenant nous sommes bons amis depuis je me dis que j'ai bien fais de partir avant d'en arrivé à ce détester et depuis je trouve mon bonheur dans le célibat. Je trouve ça beau de retrouver la petite étincelle qui permet de rallumer la flamme je vous souhaite encore tout plein d'année de bonheur

crise de trentenaire 30/03/2015 17:46

Ton témoignage est très chouette et je te remercie. Effectivement parfois l'amour se transforme en amitié profonde. Lorsque l'on a des enfants ensemble de toute manière cela lie à jamais... Si tu es heureuse je le suis pour toi. Rien n'est jamais gagné en matière conjugale mais il ne faut pas lâcher trop vite comme tu l'as montré dans ta vie perso. Merci de ton joli mot. Bisous

la lykorne 30/03/2015 13:37

C'est un joli témoignage, tu as eu raison de te battre :D !! Bisous

crise de trentenaire 30/03/2015 17:41

Merci c'est adorable. Je crois que j'ai eu raison effectivement ! Bisous

mamancadeborde 30/03/2015 13:03

Mon couple a aussi traversé une très grosse crise il y a 3 ans...La situation me paraissait alors inextricable tout comme toi. Nous nous sommes même séparés quelques mois et puis nous avons réussi à surmonter tout ça et j'en suis persuadée aujourd'hui notre couple n'en ai que plus fort ! Il est clair qu'il y a un avant et un après ! Bises

crise de trentenaire 30/03/2015 17:41

Oh ça me fait plaisir ton témoignage (non pas que je sois contente que tu aies traversé des turbulences... Mais qui n'en traverse pas) mais que tout aille mieux aujourd'hui... Et puis égoïstement je me sens moins seule ! Car dans ces moments de fragilités on se sent souvent isolée même si j'ai eu des amies en or qui m'ont écoutée et ne m'ont pas jugée. Des bisous tout plein.

camenade 30/03/2015 12:58

Avec un couple sur deux qui divorce, je pense que cet article est interessant.

crise de trentenaire 30/03/2015 17:38

Merci c'est gentil... Oui il faut se battre pour que ça fonctionne au vu des stats. Bises