Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Accepter son corps avant/pendant/après la grossesse.

Publié le par crise de trentenaire

J'ai un scoop à vous annoncer... Les cigognes n'apportent pas les bébés et ils ne naissent pas plus dans les roses et les choux...

J'ai essayé d'y croire jusqu'au vécu en live de mes accouchements.

J'aurais pu m'en douter en 9 mois je n'ai cessée d'enfler (et c'est pire le deuxieme coup, car comme me l'a dit ma gyneco, le corps de la femme est comme un ballon, une fois dégonflé, il se regonfle !).

Bref, tout ça pour dire que nous sommes toutes différentes quant à la prise de poids pendant une grossesse, on dit que les plus minces ont tendance à prendre plus de poids que les plus rondes en prennent moins, mais il n'y a pas de règles. Je connais des femmes qui ont pris 25 kg qu'elles ont perdu tout de suite, d'autres en ont pris 10 qui ont été galères à perdre, j'en connais même une qui était en léger surpoids avant sa grossesse, qui n'a pas pris un gramme pendant 9 mois, mais qui a pris 10 kg après l'accouchement !

Alors en la matière chacune sa croix !

Accepter son corps avant/pendant/après la grossesse.

Pour ma part j'avais pris un peu de poids avant ma première grossesse, à la fin j'affichais 15 kg de plus au compteur (gloups...). J'ai mis 1 an à m'en délester. Un an, ça peut paraître long et j'avoue que je n'en pouvais plus, je me disais que je serai difforme pour toujours...

Après la nature, le stress, les soucis de santé de mon loulou et tout ce que cela a engendré j'ai perdu non seulement mes 15 kilos mais aussi 8 de plus !

J'ai donc retrouvé mon corps de déesse de lycéenne, je n'en revenais pas moi même. J'étais devenue (au bout d'un an certes) la femme que je "détestais", celle qui malgré une grossesse avait un corps "parfait" (que je n'avais pas avant). Je me suis pris des réflexions gentillettes mais teintées d'un brin de jalousies, que je pouvais tout à fait comprendre puisque j'avais déjà ressenti cela auparavant.

C'était très paradoxal car je m'acceptais et me trouvais belle mais c'était aussi une phase de ma vie un peu perturbée : j'ai eu 30 ans, mon fils avait des soucis de santé, cela a généré des tensions dans mon couple... Le grand chamboulement, comme si mes repères étaient un jeu de quilles et que j'avais fait un strike dedans. J'avais l'estomac noué en permanence mais je me sentais à la fois moi même et en dehors de moi !

Un sentiment très bizarre.

Tout ça pour dire que mon corps, qu'il ait quelques rondeurs ou qu'il soit à "mon idéal" ne me satisfaisait jamais pleinement !

Ma première grossesse s'est parfaitement bien passée mais je ne me suis jamais sentie épanouie. Le reflet dans le miroir est particulier, je me reconnaissais sans me reconnaître. C'était moi avec une prothèse, je me surprenais parfois lorsque j'étais prise en photo à rentrer le ventre alors qu'il était juste énorme !

Ensuite j'ai allaité et là, la légende urbaine dit que l'allaitement ça fait brûler les graisses (toutes les stars menteuses américaines ou autres nous rabâchent qu'elles ont réussi à retrouver la ligne en 2 temps 3 mouvements grâce à l'allaitement...) ! Je ne dis pas que c'est faux, mais ça n'a pas marché pour moi. Certes j'ai perdu du ventre peut être plus rapidement, mais l'allaitement ça te pompe l'énergie et pour avoir suffisamment de lait tu dois reprendre du carburant... Et moi mon carburant c'était manger ! Pas en quantité énormes mais un peu plus que d'habitudes. Ça me rappelait les périodes de partiels à la fac, quand je mangeais car j'utilisais mes neurones constamment. Là en me faisant bouffer les seins nourrissant mes enfants, je crevais la dale !


Accepter son corps avant/pendant/après la grossesse.

Le fait d'avoir perdu beaucoup de poids entre mes deux grossesses, d'être arrivée à une taille 36, m'a fait beaucoup relativiser la prise de poids lors de la deuxieme !

J'avais compris que j'avais tendance à avoir la "grossesse grosse", j'espérais ne prendre que 12 kilos (ahah !), être une bombasse de MILF et ainsi avoir peu de kilos à perdre après... Puisque je suis une buse de la perte de poids. J'ai vite compris que mon programme tomberait à l'eau, quand à 4 mois de grossesse j'avais déjà pris 4 ou 5 kilos. Au bout de 9 mois j'étais énorme mais pas monstrueuse non plus. Je m'acceptais davantage et je me disais que je perdrai ce poids un jour ou l'autre. Si je ne rentre pas dans mes chouettes pantalons en 36 pour les un an de mon baby, je pense sincèrement que je vais m'en remettre. Ce n'est pas important. J'ai un rythme de vie plus sain, je suis plus en phase avec moi même qu'après ma première grossesse, je suis plus moi, alors mon corps, même si j'ai encore 3 à 5 kilos à perdre, je l'aime plus. J'en prends soin, je le bichonne, je fais un peu de sport, je l'écoute et je pense que c'est là l'essentiel.

Pas simple non plus, parce que cette fois ci j'ai eu une césarienne ce qui implique une marque de mon corps que je n'avais pas avant. Mais elle fait partie de moi, je l'ai adoptée, elle est le symbole de mon deuxième petit bonhomme et c'est comme ça.

Notre corps est notre enveloppe, le mien, lorsqu'il était très bien pour moi et que je n'avais aucun complexe ne signifiait pas que j'étais apaisée et bien dans ma peau. Alors qu'aujourd'hui je n'ai pas le corps que je désirerai avoir mais je vais bien.

La grossesse est un chamboulement physique mais finalement surtout psychologique, en 5 ans, mon corps a subi des changements profonds +3kg avant grossesse - 1ère grossesse +15 kg - au bout d'un an et demi : moins 23 kg - deuxième grossesse : + 22 kg - 9 mois après : 5 kg à perdre...

L'enveloppe au final on s'en fout, l'essentiel est d'être en phase avec soi même, s'accepter et de ce fait, prendre conscience qu'avoir un enfant implique aussi que notre corps se transforme définitivement mais que NOUS, notre personne doit rester la même ou en tout cas, se réinventer pour que ce soit notre personnalité qui nous permette de renvoyer une image positive de nous même.


Accepter son corps avant/pendant/après la grossesse.

Aux yeux de vos enfants, vous serez toujours une princesse (jusqu'à ce qu'ils soient ados) ! Alors mon conseil : profitez de la vie !

💋

Les photos utilisées sont de la genialissime Margaux Motin

Commenter cet article

Magalie 17/01/2015 17:25

Joli article rassurant :)
Mais il est vrai que le corps est compliqué et que chacun à son propre fonctionnement.

crise de trentenaire 18/01/2015 09:57

Oui je voulais essayer de dédramatiser "notre relation à notre corps". Ce n'est pas qu'une question de grossesse, car c'est difficile de s'accepter avec les yoyo, l'influence du corps des autres, etc... J'ai pris un peu de recul avec tout ça et ça me fait du bien, même si parfois, j'aimerais avoir 3 kilos et 3 vergetures en moins.