Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Courir un 10 kilomètres ! Tu peux le faire...

Publié le par crise de trentenaire

Coucou !

 

Mais oui, tout arrive et je suis de retour ! Je ne te garantis pas que je serai régulière, mais je peux t'assurer que bloguer me manque (te lire et te commenter aussi) alors, je veux que ce hobby-passion demeure dans mon quotidien... Je ne sais pas vraiment comment je vais m'organiser, mais je vais le faire...

 

Toujours est-il qu'après un break blogging  de plus d'un mois, je tiens en ce début d'année à t'en souhaiter une très bonne (je hais présenter mes voeux, même s'ils sont sincères ^^), beaucoup de bonheur, la santé et tout plein de projets... ainsi qu'à tes proches ! Et 2017, ça rime avec... 

Cette formalité étant faite, on peut rentrer dans le vif du sujet.

Comme tu t'en doutes, peut être si tu me lis depuis un moment, je ne suis pas du genre à prendre de bonnes résolutions... Certes, il faudrait que je sois mieux organisée mais je revendique mon côté "organisée dans mon bordel" !, je devrai fumer un peu moins, mais je fume déjà peu, je devrai être moins dépensière, mais je suis une éternelle cigale... Tu vois je suis la reine des "bonnes excuses" pour justifier mes petits défauts !

Alors 2017, n'échappera pas à la règle, je ne prends pas de "bonnes résolutions", en revanche, je pense à toi, qui peut être souhaite devenir une marathonienne accomplie (je m'emballe légèrement) ou simplement te remettre au sport... Je suis venue te prêcher la bonne parole te dire que le running peut être une solution pour toi.

Je t'avais rédigé plusieurs revues au printemps sur l'entraînement aux 10 kilomètres (que tu peux retrouver: ici et  ), mais depuis plus rien, alors que j'ai fait deux courses... Oui oui, tu lis bien, j'ai survécu à deux 10 kms, alors si je l'ai fait (et en referai cette année) n'importe qui peut s'y mettre !

 

Je vais te parler de mes expériences :

image pixabay

image pixabay

Les entraînements :

J'ai commencé à vraiment m'entraîner en janvier 2016, à raison d'un footing par semaine (parfois davantage, en vacances, mais en semaine, je n'ai pas plus de temps à y consacrer) sans trop me fouler... Tu commences "petit", genre 2,5 kms sur une sortie et ensuite tu augmentes la distance progressivement.

 

L'avantage de ce sport, outre le fait, que tu prends le grand air et te défoule pendant est que tu ressens vite la progression. Cela permet de se fixer des challenges et d'être super fière de soi...

Perso, je manque de confiance en moi, notamment niveau sport, domaine dans lequel je me considère comme une "fausse sportive", alors je me mets vite la pression et étais persuadée ne jamais réussir ce premier 10 km...

J'y suis allée avec une bonne amie et deux amies à elle, qui ont l'habitude de courir et en fait une fois sur place, l'ambiance est top et je me suis rendue compte que j'avais autant mes chances qu'elles. Sur notre petite bande, je suis même arrivée deuxième sur 4, alors que j'avais l'impression d'être l'usurpatrice du groupe.

Bref, cette première expérience était en plus pour une bonne cause "Courir pour elles" dont les bénéfices vont directement à la recherche et à l'amélioration du quotidien pour les malades des cancers féminins ! Ainsi, une ambiance bonne enfant régnait, il y avait des familles, j'ai adoré taper dans les mains des enfants sur le bord du chemin, cela m'a bien encouragée... Ce sont essentiellement des femmes qui participent, certaines visiblement en soins, c'est très émouvant et cela décuple les forces pour se surpasser. 

J'ai fait cette course fin mai 2016 et un mois plus tard, j'ai eu un accident de voiture. Je me suis faite percutée violemment, subi un coup du lapin qui a nécessité deux mois d'interruption dans mes entraînements et des séances de kiné. J'étais déjà inscrite pour la Run In Lyon, qui devait se dérouler début octobre et je n'avais pas envie de "lâcher" alors j'ai mis un petit coup de pression à ma kiné et elle a fait un super boulot... Deux mois après l'accident j'ai pu reprendre mes footings. 

J'étais en vacances, cela tombait bien mais sincèrement, autant on progresse vite quand on s'y met, autant l'arrêt même temporaire, et la reprise est difficile !

C'était douloureux, j'ai eu un rhume du tonnerre en même temps, aucun souffle, une condition physique pourrie... Bref un mois avant la course, je n'ai pas voulu abandonner, mais je n'y croyais pas. Au bout de 4 kilomètres, j'avais l'impression d'avoir tout donné... alors imagine, plus du double !

Mais, je l'ai fait !

Courir un 10 kilomètres ! Tu peux le faire...Courir un 10 kilomètres ! Tu peux le faire...

Les courses :

Je t'ai un peu raconté ma course du mois de mai, que j'ai faite dans de bonnes conditions avec des entraînements réguliers, c'était donc ma première course et j'ai réussi à boucler les 10 kms en moins d'une heure... 59 minutes et des poussières... Mega fierté !

Initialement, je disais à mes proches que mon objectif était de les finir (en vie, c'est mieux) mais je me suis boostée pour me dire qu'en moins d'une heure, je pourrai vraiment être fière de moi... Au vu de mes "chronos" en entraînements, je savais que j'en étais capable (je précise que je n'avais jamais tenté de courir 10 kilomètres avant ma course) mais j'avais omis un détail... Je suis très exigeante avec moi-même. De ce fait, je me suis mis une pression de dingue, sans la conscientiser, et vers 7,5 km j'ai un peu (beaucoup) craqué et je suis allée vomir dans un bosquet ! Glamour quand tu nous tiens...

J'avais un super ryhtme, je me sentais bien et puis, mon corps m'a dit merde ! J'ai failli chialer, j'ai vu le regard de coureuses désespérées pour moi et puis... après avoir posé ma galette (j'aime la galette, savez vous comment ? ok je sors !), contre toute attente, je suis repartie de plus belle ! Je venais de franchir le dernier palier de 9 km et il me restait moins de 5 minutes pour être sous la barre des 60 minutes, alors j'ai tout donné (et failli poser une galette de nouveau sur la ligne d'arrivée, mais il y avait les photos finish donc j'ai ravalé ^^) et ai réussi à faire moins de 60 minutes.

Pour la Run in Lyon, comme je l'ai indiqué avant, j'ai eu mon accident qui a entraîné une césure dans mon entraînement. En plus d'avoir galéré tout en persévérant, car 3 semaines avant la course, j'ai intensifié les footings et courrai les week end comme habituellement et une fois de plus, dans la semaine, entre midi et 2, avec une collègue. Toutefois, j'ai fait plusieurs soirées avant ma course, l'une le vendredi soir et l'autre le samedi soir, pour voir un spectacle, donc je n'étais pas fraîche/fraîche le dimanche matin...

J'ai bien entamé la course, mais à 4,5 km, rebelote, j'ai vomi devant le regard atterré de mes amies qui se disaient, elle récidive ! Mais là encore, après cette pause (qui s'imposait), je suis repartie et j'ai tout donné, pour finir à 58 minutes, soit une amélioration de près de 2 minutes de mon chrono...

Victoire !!!

Je n'étais pas peu fière et depuis je continue, je cours une fois par semaine, qu'il vente ou qu'il pleuve, même par températures négatives, j'y vais, une fois par semaine.

Je suis heureuse de me fixer de nouveaux défis, j'envisage de courir un semi (je suis folle !) à l'automne prochain, avec le soutien de mon frère qui me dit vouloir le faire à mes côtés.

Je vais refaire un 10 kms en mars et courrai de nouveau pour Courir pour elles mi mai. Je vais essayer de relativiser aussi et me mettre moins de pression afin d'éviter les désagréments que je rencontre uniquement pendant les courses.

 

Je ne peux pas dire que courir est une drogue, car je n'y vais qu'une fois par semaine, néanmoins cela fait partie de mon quotidien désormais, cela me fait du bien, je me sens vivante, je me vide l'esprit. C'est un temps pour moi, pendant lequel j'écoute de la musique, je me défoule et je me fixe des objectifs atteignables qui me donnent confiance en moi.

 

 

 

Courir un 10 kilomètres ! Tu peux le faire...
Courir un 10 kilomètres ! Tu peux le faire...Courir un 10 kilomètres ! Tu peux le faire...
Courir un 10 kilomètres ! Tu peux le faire...

Je partage cette expérience pour te dire, que si j'y suis arrivée, pas forcément dans les meilleures conditions, tu peux le faire aussi.

Si tu as envie de reprendre le sport mais que tu te dis, qu'en ce moment, le temps est plus à rester sous la couette (je me le dis aussi rassure toi !), aller courir, même un peu, cela change vraiment la vie.

Perso, j'ai l'impression de rarement me poser, d'être toujours en action, de tout mener de front : boulot, enfants, maison, amis et loisirs... Courir, c'est mon moment d'évasion à moi, comme si malgré l'action, le temps s'arrêtait et que je soufflais. 

Mon accident m'a aussi donné envie de profiter de la vie et de me sentir vivante, alors le running est vraiment une échappatoire pour moi et je te le conseille si en 2017 tu n'as pas envie de partir en sucette ^^.

 

Alors tenté(e) ?

Bisous

Commenter cet article

mamancadeborde 13/01/2017 20:31

Bonne et belle année 2017 à toi et à tes proches ! Je te souhaite de réussir à atteindre tous tes objectifs ! Bises

crise de trentenaire 04/02/2017 15:10

Coucou ma Sèv, je réponds très tard en raison de problèmes de réseaux, mais merci de ton mot et de ta fidélité qui me vont droit au coeur <3

Escarpins et Marmelade 10/01/2017 08:29

Oh, comme j'aimerais venir avec toi! Je ne suis absolument pas sportive, mais quand je décide de m'y mettre, c'est toujours en courant. J'aime bien l'endurance, et la côté pratique de ce sport. Tu n'as qu'à mettre des baskets et trois quart d'heure plus tard, c'est fini.
Je te souhaite une merveilleuse année 2017 copine

crise de trentenaire 04/02/2017 15:12

Coucou ma belle ! Il faut pas mal de motivation au départ puis cela devient une nécessité... J'y vais chaque semaine depuis un an et je suis bien contente !
Esprit vidé et jambes musclées en un rien de temps ^^
Je t'embrasse bien fort

Esthelle 09/01/2017 19:15

Bonsoir.
il faut vraiment de la volonté pour vomir et s'y remettre. Bravo pour ta persévérance.
J'ai repris moi-aussi depuis 4 mois mais avec 10 kilos et 10 ans de plus, je suis loin de faire mes temps d'avant.
Mais bon, je ne me mets pas la pression. J'avais commencé de perdre avant les fêtes et j'espère éliminer rapidement foie gras et galettes...
Merci en tous cas pour cet article qui me booster et me donne envie d'y arriver moi-aussi.
En tous cas, je te souhaite une bonne année 2017 pleine de blog, de course à pied, de bonheurs et de joies en tous genre!

crise de trentenaire 04/02/2017 15:15

Coucou !
Tu as bien raison de ne pas te mettre la pression, courir c'est un peu comme le blogging, c'est avant tout pour soi...Cela fait tellement de bien...
J'espère que tu conserveras ta motivation cette année.
Plein de bisous

Aileza 09/01/2017 15:14

Pas du tout ! Moi je viens juste pour te faire un petit coucou ma Crisette et te souhaiter une belle année :)
Par contre, je suis contente de voir que tu vas mieux et que ton accident n'est plus qu'un mauvais souvenir. Je t'admire, moi je déteste courir, traumatisme venant de ma jeunesse quand on courait par 5°C en cours d'EPS. Donc non, c'est pas mour moi.
Bises <3

crise de trentenaire 15/01/2017 23:19

T'es trop un chou toi ! Je te souhaite aussi une très belle année (mais j'essaierai de le faire un peu mieux par mail...on a jusqu'au 31 hein ^^)
Moi aussi je détestais courir en 5ème et pourtant maintenant, j'en ai besoin.
Bisous
<3

Forty Beauty 08/01/2017 21:49

Coucou !
Courir du côté de chez moi, c'est la galère. Mais c'est un sport qui me tenterait, finalement.
Quand je serai dans un coin plus tranquille, ce serait envisageable... à moins que je ne fasse un peu plus de danse :)
Bisous

crise de trentenaire 08/01/2017 22:26

Tu peux courir en dansant ou inversement !
C'est vrai que c'est compliqué quand on vit en ville de trouver des endroits (pas trop loin) où s'aérer...
Bisous ma belle