Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Raison contre passion

Publié le par crise de trentenaire

Raison contre passion

Je suis une personne à la fois très raisonnable et profondément passionnée. Je suis plutôt en phase avec ces traits de caractère, néanmoins, ils sont si opposés que parfois je me demande comment trancher ?

La raison doit-elle l'emporter sur la passion, ou inversement ?

En vieillissant grandissant, je m'interroge de plus en plus sur ces deux éléments qui font partie de moi.

En ce moment, je me demande si je dois choisir entre mon cerveau ou mon cœur : est ce que je prendrai la bonne décision en suivant mon instinct au risque de "tomber de haut" ? ou dois je opter pour la sagesse et risquer d'être frustrée?

Pour moi, avec l'âge adulte, cela constitue le sel de la vie de prendre des décisions, mais je m'interroge sur le fait de savoir si je fais le bon choix et ces questionnements s'appliquent à tous les domaines.

Comment choisir ? Comment arriver à des positionnements plus sereins ?

Ces deux émotions faisant partie de ma personnalité, je suis souvent tiraillée et me demande si un jour je me sentirai plus en phase avec moi-même.

En amour par exemple, lorsque tu es installée depuis des années dans un couple qui connaît ses hauts et ses bas, ses coups de becs et ses coups de cœur, si un moment, tu vibres moins et que tu ressens le besoin de te confronter à plus de passion, de papillons dans le ventre, comment faire pour faire renaître cela ?

J'ai un besoin de vibrer, j'ai parfois le sentiment que sans passion, je ne vis pas assez. Or je suis une vraie épicurienne et j'entends croquer ma vie à pleines dents, mais la passion qui m'anime en famille, en amour, en amitié ou au travail me conduit parfois à agir de manière peu raisonnable et souvent, je trinque, j'ai un retour de bâton. Je n'ai pas de regrets, car cela ne permet pas d'avancer, mais je m'en veux.

Comment ôter le sentiment de culpabilité ? Comment assurer et jongler entre ces deux traits de caractère ? Comment assumer d'être parfois "trop" ?

D'ailleurs être "trop", est ce un mal ? Parfois, mes proches soulignent que je suis "trop impliquée " au travail, par exemple. Je n'aime pas ce genre de "réflexions" car je n'aime pas cette expression "trop".

Aime-t-on trop ses enfants ? Aime-t-on trop les choses qui nous tiennent à cœur ?

Je préfère aimer "trop" mes fils, même si cela ne suffit pas, j'aimerais surtout les aimer mieux et avoir l'assurance que je leur offre tous les moyens d'avoir confiance en eux, d'adopter des valeurs fondamentales à mes yeux...

Ce côté passionné me pousse à avoir parfois trop envie d'être "parfaite", d'avoir l'esprit de compétition avec moi même et me fixer des objectifs qui me tirent vers le haut. Quand j'atteins ces objectifs, je suis très fière de moi, en revanche, je dois reconnaître malheureusement que parfois je me fatigue moi même, car agir par passion (même si cela reste tempéré par ma raison) c'est usant, c'est questionnant et donc rarement reposant.

J'aime être dans l'action, j'aime être maîtresse de mes décisions, j'aime suivre mes envies, mais je recherche parfois un juste milieu que je ne parviens pas toujours à trouver.

Je cherche mon Jiminy Cricket (je sais, j'ai des références très littéraires) qui m'aide sur le chemin de la sagesse, mais par la notion de sagesse, j'entends quand même une dose de passion, sinon je risque de m'autodétruire dans la minute ^^ !

J'ai trouvé quelques aménagements dans mon quotidien, j'ai des ami(e)s en or, qui m'écoutent, me conseillent, sans jugement et qui m'aident à trancher. J'ai un psychologue, depuis presque 4 ans, qui m'aiguille et m'accompagne dans mes questionnements.

 

Mais je poursuis ma quête "d'idéal" encore et toujours, comme si je n'arrivais pas (ou ne voulais pas) me contenter de ce que j'ai. Je ne me vois faire autrement que "trop", je veux juste trouver des solutions, pour parfois me protéger et ne pas pâtir de mes exigences et de mes envies.

 

C'est pourquoi, j'essaie de me poser, de prendre du recul et je te retourne la question :

- Tu es plutôt raison ou passion ?

- Comment gères tu tes petits arrangements avec toi même ?

 

Un peu de raison, beaucoup de passion, et des Bisous  à la folie ^^

<3

Raison contre passion

Commenter cet article

Au panier de Lina 17/09/2016 21:21

Coucou. Je suis plutôt raisonnée de mon côté. Je réfléchis toujours beaucoup avant de prendre une décision. Mais parfois je laisse faire la passion. Bien sur tous mes proches sont alors surpris de ma décision. Maid pour l'instant en tout cas je n'ai jamais regrettée mes décisions faites sur un coup de tête. Gros bisous bisous

crise de trentenaire 18/09/2016 16:05

Coucou !
Je suis une raisonnable passionnée ou une passionnée raisonnable mais j'ai du mal à canaliser mes envies débordantes de passion ! J'apprends avec le temps, mais ce n'est pas toujours simple.
Bisous

MumChérie 13/09/2016 09:25

Je te reconnais bien là... La passion a aussi l'avantage de nous embarquer à toute vitesse, alors que la raison est plus lente et pose 1000 questions avant de passer à l'action... Personnellement, je crois que je passe par toutes ces phases, soit à la suite, soit simultanément !

crise de trentenaire 18/09/2016 16:04

Le truc c'est que je vis ces émotions et ces états souvent simultanément, de ce fait, je m'interroge souvent sur la prise de bonne décision... Pas toujours simple de tout articuler mais je m'en sors.
Gros bisous et bonne dernière ligne droite de grossesse.

Forty Beauty 12/09/2016 22:39

Eh bien, je suis plutôt... exactement comme toi !
Et ce n'est pas facile.
Des fois, je me dis que je devrais me mettre à la méditation, à la sophro, à n'importe quoi qui me permette d'être plus dans l'équilibre.
Mais je suis comme toi : j'aime vibrer, je crois.
Bisous

crise de trentenaire 18/09/2016 16:01

Comme toi, la méditation m'attire, mais quand on vit à 100 à l'heure, c'est difficile de se poser 5/10 minutes pour se concentrer sur sa respiration et se recentrer sur soi.
Tu crois que la méditation peut nous faire vibrer ^^
Bisous

Aileza 12/09/2016 14:29

Je me reconnais assez dans ce que tu dis, je possède aussi cette ambivalence ;)
J'ai un côté sérieux, rigoureux et en même temps j'adore vibrer et je suis une éternelle rêveuse. C'est un peu bizarre comme mélange, un peu fatiguant surtout pour l'entourage qui n'arrive pas toujours à suivre^^.
Bises ma Crisette et surtout continue à être telle que tu es <3

crise de trentenaire 12/09/2016 22:41

Coucou mon Aileza, fais attention si je continue à être comme je suis je vais te montrer jusqu'où peut aller ma passion ^^
On se retrouve encore sur ce point là. J'ai ce besoin de vibrer si intense dans mon quotidien, que même si je l'apprécie, parfois il m'ennuie et je rêve de vibrations (à la fois, j'ai trouvé mon maître en toi, car tu ne résistes pas devant une penderie ^^).
Bref on est pas rendues.
Bisous

Escarpins et Marmelade 12/09/2016 14:04

Ah... la raison vs la passion... un débat vieux comme le monde qui a fait la joie des philosophes de l'antiquité ! Franchement, je ne vais pas être très originale en te disant qu'il faut un subtil mélange des deux ! Mais la raison doit toujours venir vérifier que la passion est juste, selon moi♡

crise de trentenaire 12/09/2016 22:37

C'est chouette ce que tu écris "la raison doit toujours venir vérifier que la passion est juste"... tellement vrai et tellement pas si simple...
Bisous ma belle

Bernieshoot 12/09/2016 11:44

même avec l'âge la passion l'emporte toujours pour moi

crise de trentenaire 12/09/2016 22:35

bravo Bernie, je n'aimerais vivre que de passion mais bon ma raison me permet de me contrôler ^^