Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Twitter m'a tuée !

Publié le par crise de trentenaire

Twitter m'a tuée !

Bon ok le titre est un peu morbide, mais je ne suis pas pénaliste pour rien ! Bon et puis moi je l'ai bien accordé... Tout cela pour dire que j'ai eu l'idée d'écrire ce billet il y a un moment suite à mes lectures de tweets sur Twitter.

En effet, depuis que j'ai le blog, je me suis mise progressivement aux réseaux sociaux que j'avais superbement ignorés jusqu'à maintenant. J'ai cédé aux sirènes de Facebook et de Twitter et j'aime bien m'y balader régulièrement, notamment sur Twitter où malgré les 140 caractères j'arrive à communiquer avec les blopines essentiellement.

Et puis, quand comme moi, tu as une vie bien remplie, tu "follow" des sites de presses que tu as l'habitude de lire, la radio que tu aimes écouter, ton horoscope, des associations que tu soutiens, les personnalités que tu admires ou qui t'attirent, pour avoir un bon résumé de ce qu'il s'est passé dans le monde pendant la journée. J'aime lire quelques articles de presse, écouter après coup les humoristes de France Inter et les sketchs que j'ai loupé dans la journée... Bref Twitter, je ne pensais pas autant aimer en me lançant dans ce réseau social. L'idée de 140 caractères me paraissaient dommageable pour faire passer des idées, je trouvais cela nombriliste et superficiel... Et en fait, je dois l'être un peu (beaucoup?) parce que j'adore y traîner.

Grâce à Twitter j'ai l'impression de m'être rapprochée de certaines blopines, on échange, on discute, parfois sérieusement, le plus souvent pour raconter des conneries... Bref je me détends et me divertis.

Je n'étais pas peu fière non plus (quand je te dis que je suis nombriliste..) quand le Nouvel Obs, qui après les attentats a lancé le HASCHTAG (quel mot barbare !) #ToutChanger a sélectionné l'un de mes tweets dans son article en ligne !

D'ailleurs ce tweet un peu engagé m'a fait craindre d'être confrontée à ce que je hais sur Twitter, ce que je redoute et qui est l'objet de ce billet ... le bashing ! Bon je parle anglais là, mais le bashing consiste à "dégommer" une autre personne pour ce qu'elle écrit ou ce qu'elle est.

Je n'ai jamais été victime de cela et je m'en réjouis. Après mon Tweet réclamant plus de justice sociale, j'ai eu peur de passer pour une coco irresponsable auprès de la fachosphère, mais heureusement, je n'ai eu que des questionnements plutôt gentils pour approfondir le débat.

J'ai eu de la chance je pense, parce qu'en fait, comme sur internet et les réseaux sociaux, il y a une face cachée sur Twitter et certaines personnes se contentent des 140 caractères pour écrire des saloperies.

En naviguant sur les comptes Twitter des personnalités que je suis, des ministres par exemple, j'ai été totalement affligée par la violence de certains propos.

Que l'on soit en désaccord politique ou idéologique avec une personne médiatique c'est une chose, mais que l'on balance des insanités en toute impunité cela me dépasse totalement.

Comment peux-tu aller écrire à une ministre des choses abjectes en la tutoyant, sans penser aux conséquences sur elle mais aussi les personnes qui la lisent ?

Dès que je lis des tweets haineux, racistes, antisémites, homophobes, j'ai la gerbe. Je ne veux pas me faire passer non plus pour la fille parfaite qui ne fait jamais sa langue de p*** , c'est pas mon genre, il peut m'arriver d'ironiser sur un look, un propos etc, mais j'essaie de ne jamais être insultante non plus.

C'est pourquoi, je me demande que cherche un troll connard/sse qui va balancer sa merde sur le net ? A-t-il/elle une vie si insipide qu'il ne trouve rien d'autre à faire ? Je suis en désaccord idéologique et politique avec pas mal de personnes mais est ce que pour autant je vais aller perdre mon temps à balancer tout le mépris que je peux ressentir contre la Blonde de Saint Cloud, pour ne donner qu'un exemple.

Ce déferlement de haine, d'insultes me fait peur et m'exaspère. Je n'y ai jamais été confrontée directement mais je me sens offensée lorsque je les lis chez d'autres et cela me met profondément en colère.

C'est tout le risque des dérives d'internet et de fait des réseaux sociaux, mais je crois que je ne m'habituerai jamais à cette violence masquée.

Pour conclure je suis effarée par ce que je vois parfois sur les réseaux sociaux, j'exagère lorsque j'écris Twitter m'a tuée, mais c'est un lieu de témoignages de l'étendue de la connerie humaine...

Je préfère garder de Twitter mes échanges sains, marrants, engagés, parce que c'est véritablement un lieu de divertissements et de culture pour moi, j'aimerais tellement que chacun s'en empare pour répandre un peu plus d'amour plutôt que des messages de haine.

Comme le dirait l'une de mes idoles Pierre Desproges :

" Il vaut mieux se taire et passer pour un con plutôt que de parler et de ne laisser aucun doute sur le sujet."

C'est pourquoi malgré ma peur d'être confrontée à cette violence gratuite, je continuerai d'exprimer ce que je pense sur Twitter comme dans la vie de tous les jours... Et si t'es un peu bisounours comme moi, je t'invite à m'y rejoindre, si ce n'est pas déjà fait, pour multiplier les pains propager un peu de conneries et beaucoup d'amour !

Et toi, tu as déjà été témoin ou victime de bashing ?

source : huffington post

source : huffington post

Commenter cet article

amélie 16/03/2016 16:10

moi je suis une grande fan de facebook et je n'aime pas twitter

crise de trentenaire 16/03/2016 16:28

de mon côté c'est plutôt l'inverse, mais bon je ne prends que le bon côté des réseaux sociaux.

Rebecca G. 06/03/2016 13:53

Bonjour. Je découvre ton blog... :) Bien sûr qu'il y a des dérives,et des dangers aussi d'ailleurs. Moi, je suis une extra-terrestre: ni Facebook, ni Twitter, ni rien... même pas la télé! lol!
J'ai ma "petite" famille, mes amis et les quelques personnes avec qui je suis heureuse d'échanger sur la blogo. Ca me suffit, j'ai peur que le reste ne devienne trop envahissant. A bientôt, peut-être... ;)

crise de trentenaire 07/03/2016 19:28

Bonsoir Rebecca,

Merci pour tes gentils commentaires, effectivement un blog cela prend déjà beaucoup de temps. Mon temps sur les réseaux sociaux est variables, mais cela est souvent un moment de plaisir, malgré les travers.
Bises

Escarpins et Marmelade 04/03/2016 13:21

Oui, donc je confirme, tu gères Twitter, grande coquine, va! Tu m'apprends plein de choses. Par exemple, je ne connais pas la pratique du Bashing, inculte que je suis... Je vais peut-être te te rejoindre alors ;-)

crise de trentenaire 04/03/2016 19:28

T'as plutôt intérêt ! Oui rejoins moi, tu verras on rigole quand même souvent sur Twitter...
Je t'attends donc et on fera la chasse à ceux et celles qui font du bashing

Bisous

Chiffons and co, blog Mode, Lifestyle, Voyage 16/02/2016 17:57

ni l'un, ni l'autre, mais je sais que ça existe et ça m'insupporte aussi! Mais je ne traîne guère sur les réseaux sociaux, alors...

crise de trentenaire 16/02/2016 19:06

Je traîne pas mal sur Twitter mais j'essaie de n'en retirer que le positif.
Bisous

La Minute d'Emy 12/02/2016 22:15

Je préfère Facebook à Twitter mais je partage également mes articles sur Twitter ou mes humeurs du moment.

crise de trentenaire 13/02/2016 16:01

Je ne suis pas fan de facebook... Mais bon je me mets aux réseaux sociaux depuis environ un an alors c'est un peu la découverte pour moi !

Do 12/02/2016 18:09

Coucou
Personnellement je suis un bisounours sous prozac donc je ne vois clairement pas ce monde pourri ou en tout cas de très très (très) loin. Et j'ai aussi la chance de ne pas y avoir été confronté directement. En plus, alors qu'autant en direct, je n'ai pas peur de dire ce que je pense, je trouve au contraire que le net et Twitter en particulier c'est plus compliqué : c'est plus compliqué de faire passer ton ressenti en 140 caractères de façon précise et sans ambiguités.
J'ai par exemple tester l'humour et déjà qu'à l'oral je ne suis pas Florence Foresti, à l'écrit j'ai fait un bide complet à devoir expliquer ma -soi-disante- blague ^^'
Je regarde plutôt ça avec perplexité et je me dis que certains ont vraiment du temps à perdre (et accessoirement bien lâches à déverser leur frustration d'avoir une vie bien triste bien caché derrière leur écran).
Perso, le peu de temps que j'arrrive à m'octroier pour twitter, je préfère (comme toi) le passer à parler de sujets intéressants (ou non mais drôles et de manière sympa) avec des gens sympas.
Bref, joli billet sur ce monde impitoyable de Dallas, pardon Twitter ... (même si quand tu y regardes c'est un peu la même chose ... bien que je n'ai jamais regardé Dallas en fait :D)
Bisous

crise de trentenaire 13/02/2016 15:59

Mais si ma Do, je te trouve très drôle !
J'ai jamais regardé Dallas non plus, mais je crois que tu as raison ça doit y ressembler, Sue Ellen, l'alcoolo en moins ^^
Heureusement, nous sommes une bande de joyeux drilles sur Twitter...

Bisous

the clothes paper 11/02/2016 21:18

Moi Twitter n'est vraiment pas mon réseau favori... (j'adore cette citation de Desproges, tellement vraie !)

crise de trentenaire 11/02/2016 23:05

J'aime bien Twitter et j'aime encore plus Desproges ! Bisous

AccroEnDroit 10/02/2016 22:21

Twitter c'est simple je me suis désabonnée de plein de tyes de profils : ceux qui ne partagent que leurs articles / insta donc qui sont en vérité pas là, ceux qui ne répondent jamais et encore plus les trolls mais eux, je les bloque directement. Je twitte trop je le sais bien hein je suis consciente de mon addiction mais je n'y partage que du positif car c'est à ça que sert ce réseau pour moi. Mes coups de gueule c'est toujours pour de la merde sans importance. De temps en temps un petit RT politique, rien de bien méchant et voilà.

Les méchants sont pas gentils.

crise de trentenaire 10/02/2016 22:27

"Les méchants ils sont vraiment pas très gentils" mais oui et on les biiiiip !

J'ai la même utilisation que toi des RS et j'y trouve pleinement mon compte, mais même éloignée des "sans neurones" tu les subis malgré tout d'une manière ou d'une autre.
Heureusement on est là pour propager nos conneries et notre bonne humeur sur Twitter !

Bisous ma belle

Forty Beauty 10/02/2016 21:59

Coucou !
C'est sûr que c'est tellement facile de dire n'importe quoi quand on sait qu'il ne nous arrivera quasiment rien. Mets les mêmes face à celui qu'ils insultent, et tu les verras se dégonfler comme des mauviettes.
Bisous, ma toute belle.

crise de trentenaire 10/02/2016 22:07

Complètement, heureusement nous avons nos neurones pour lutter contre les imbéciles (je suis vachement politiquement correcte je trouve...) !

Gros bisous

Olivia Ladybird 10/02/2016 21:36

Article super intéressant, je n'ai moi-même jamais été victime de bashing, mais souvent témoins sur les réseaux de tweet haineux par rapport à certains sujets et ça m'a toujours mis hors de moi. Je continue malgré ça à rester "bisounours" comme tu dis, ne surtout pas jouer leur jeu...

crise de trentenaire 10/02/2016 21:47

Merci beaucoup ! Force bisounours... on va gagner ^^

Bises