Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Les maux de la semaine.

Publié le par crise de trentenaire

Les maux de la semaine.

Difficile pour moi de faire dans la légèreté cette semaine, mon seul besoin d'écrire c'est d'essayer de mettre en mots mes maux, suite à la semaine terrible que notre pays a traversé. Depuis le 7 janvier, mes yeux ont du mal à pleurer, mais mon cœur est totalement meurtri.

Voilà les émotions par lesquelles je ne cesse de passer depuis mercredi 7 janvier 2015, les définitions ont été prises dans le Larousse :

CARICATURE : "Représentation grotesque, en dessin, en peinture, etc., obtenue par l'exagération et la déformation des traits caractéristiques du visage ou des proportions du corps, dans une intention satirique. "

Je voulais reprendre cette définition puisqu'il faut rappeler que des hommes armés de CRAYONS et ayant un génie certain pour le dessin se sont fait abattre. Est il utile de reprendre les définitions de crayons et kalachnikovs ?

SATIRE : "Écrit, propos, œuvre par lesquels on raille ou on critique vivement quelqu'un ou quelque chose."

STUPEUR : "Extrême étonnement qui laisse sans réaction et comme paralysé."

Depuis mercredi midi, j'ai l'impression d'être sclérosée par l'incompréhension de cet acte ignoble. Du mal à réaliser, encore maintenant

TRISTESSE : "Etat de quelqu'un qui éprouve du chagrin. Impression mélancolique produite par des choses qui manquent d'animation, de vie."

TERRORISME : "Ensemble d'actes de violence (attentats, prises d'otages, etc.) commis par une organisation pour créer un climat d'insécurité, pour exercer un chantage sur un gouvernement, pour satisfaire une haine à l'égard d'une communauté, d'un pays, d'un système."

La haine et leurs actes abjects ne l'emporteront pas, en atteignant la liberté d'expression de Charlie, les valeurs de la police, des personnes de confession juive, c'est toute la Nation française qu'ils ont touché, mais ils ne nous ont pas abattus.

17 : Ces 17 personnes seront toujours associées à cette semaine funeste et abominable, pour chacune de ces personnes et les valeurs qu'elles véhiculaient, leur souvenir sera à tout jamais inscrit dans ma mémoire, dans un esprit de liberté, de tolérance, de paix...

JE SUIS CHARLIE. NOUS SOMMES CHARLIE.

Commenter cet article

Magalie 10/01/2015 18:32

2015 démarre de façon bien sombre et triste.

crise de trentenaire 10/01/2015 21:32

Pfff les mots sont difficiles à trouver... Et je dessine comme une quiche ! Pas simple de commencer l'année avec tant d'horreurs, espérons que le pays en sera plus uni et combattra le terrorisme